The First European Consulting Organization 100% Dedicated to SaaS and Cloud Computing

Louis Nauges

Subscribe to Louis Nauges: eMailAlertsEmail Alerts
Get Louis Nauges: homepageHomepage mobileMobile rssRSS facebookFacebook twitterTwitter linkedinLinkedIn


Blog Feed Post

Office 365 : le Cloud Computing a définitivement gagné la partie


Conversion St Paul Le 19 octobre est une grande date pour le Cloud Computing : le plus illustre représentant des solutions informatiques «historiques», Microsoft, a annoncé sa conversion au Cloud en présentant ... Office 365.


Office 365

Logo-office-365 J’aime bien ce nom, quand même plus sympathique que celui de la solution qu’il remplace, BPOS - Business Productivity Online Services.

A titre plus anecdotique, cette annonce constitue une publicité extraordinaire pour une société anglaise qui commercialise des fournitures de bureau : elle a pour nom ... Office 365.

Un nouveau site Web est dédié à la présentation détaillée de cette nouvelle offre.
Office 365 Home Page

Il est aussi possible de visionner la vidéo de la conférence de presse pendant laquelle Office 365 a été annoncé.
Office 365 est encore en version ß et devrait être disponible en version opérationnelle au premier trimestre 2011.

Il est bien sur trop tôt pour faire une analyse détaillée de cette offre, mais je pense utile de mettre en exergue quelques points clefs :
- Sous le nom d'Office 365, se trouvent plusieurs offres très différentes.
- La version complète d’Office 365 regroupe les fonctions d’Exchange, Sharepoint, Lync (ex OCS) et Office.
- Les coûts mensuels couvrent une large plage :
   - $2 pour la seule messagerie.
   - $6 pour une version de base pour les PME. 
   - $27 pour la version la plus complète.


Les impacts de cette annonce

Credibility Comme je le disais en introduction c’est une excellente nouvelle pour les partisans du Cloud Computing.
En mettant tout son poids dans la balance, le leader incontesté de la «Bureautique 1.0» donne une crédibilité définitive à toutes les solutions de «Bureautique Cloud».

Il m’arrivait encore souvent, lorsque je vantais dans des conférences les mérites des solutions Cloud, de devoir argumenter avec des responsables informatiques qui continuaient à défendre les solutions «legacy» de Microsoft.

Cloud Computing risks Il leur sera beaucoup plus difficile de le faire à partir du 20 octobre 2010, maintenant que même Microsoft annonce que c’est l’avenir des solutions bureautiques !
Les dangers du Cloud ? La sécurité ? La confidentialité ? La Bureautique depuis un navigateur ? Tous ces arguments «anti-cloud» viennent de prendre un sérieux coup de vieux !

Qui osera encore, maintenant défendre un statu-quo bureautique ? Qui osera encore, s’il ne veut pas passer pour un «ancien combattant» de l’informatique, prétendre que les solutions historiques ont encore un sens et qu’il faut migrer sur les nouvelles versions, installées en Intranet, de ces produits ?

Merci, Microsoft ! J’ai trouvé un allié de poids pour m’aider dans la promotion des solutions «Bureautique Cloud», ce que je fais depuis plus de 4 ans.


Que le meilleur gagne !

La question : «faut-il migrer vers une Bureautique Cloud ?» ne se pose plus. La seule réponse est dorénavant un : «Oui, bien sur !», même Microsoft le recommande.

Il ne reste plus qu’une question : quelle solution choisir ?
Cinq grands acteurs vont se partager le marché des 1 000 millions d’utilisateurs de bureautique : Cisco, Google, IBM, Microsoft et Zoho (par ordre alphabétique pour ne pas être accusé de favoritisme).

Entre 2010 et 2013, toutes les entreprises qui ne l’ont pas déjà commencé vont entreprendre une migration vers une Bureautique Cloud.


Migration Bureautique Cloud

Ce schéma propose une démarche de migration très pragmatique et efficace, basée sur les idées simples :
- Les 50 % de personnes qui ne sont pas, aujourd’hui, équipées de solutions Bureautique 1.0 peuvent migrer immédiatement ; cela représente une cible idéale car il n’y aura que très peu de résistance au changement !
- Parmi les 50 % de personnes aujourd’hui utilisatrices, 80 % ont des usages «normaux» des outils bureautiques et peuvent migrer rapidement vers les solutions Cloud.
- Reste le cas plus délicat des utilisateurs «avancés» ; ne dites pas à votre contrôleur de gestion favori qu’il va devoir abandonner «son Excel», il risquerait de faire une crise cardiaque ! Laissez le encore, pendant quelques mois ou années, utiliser son outil favori. Il peut par contre utiliser immédiatement les solutions Cloud pour les fonctions traitement de texte ou présentation.

Comme l’annonce le titre de ’article de Techcrunch cité plus haut, Office 365 vise en priorité Google Apps, même si cette solution n’est jamais citée dans la conférence de presse.
Dans quelques semaines, Google va annoncer la disponibilité de DocVerse, leur solution qui permet de collaborer avec Google Docs depuis les versions existantes de Microsoft Office, 2003 ou 2007. Une démonstration de la version ß avait été faite lors de la conférence Atmosphere organisée par Google en septembre 2010.

Google Apps + DocVerse contre Office 365 : on se prépare à de belles joutes dans les mois qui viennent !


Un gros «Nuage Noir» sur Office 365

Ray Ozzie, MS CSA La veille de cette annonce, une nouvelle majeure est venue de Redmond : Steve Ballmer, Président de Microsoft a annoncé par email que Ray Ozzie, le CSA (Chief Software Architech) de Microsoft, allait quitter la société et ne serait pas remplacé.

C’est à mon avis une très mauvaise nouvelle pour Microsoft. Au moment où ses idées sont enfin concrétisées par une offre Cloud digne de ce nom, Microsoft perd son principal visionnaire et stratège.

J’avais, en 2007, anticipé que Ballmer et Ozzie ne pourraient pas cohabiter.
Je m’étais par contre trompé sur deux points :
- Ils ont tenu ensemble 3 ans.
- J’annonçais que ce serait Ballmer qui partirait !

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.